Jour23 et dernier 6089 kms à travers les Balkans

26 Juin 2022 277 kms

Dernière nuit très au calme dans notre pod 😴. On quitte le camping de bonne heure et à 1 kilomètre du camping, nous tombons dans un bouchon, on remonte la file et on s'aperçoit qu'en fait c'est la fin d'une course cycliste 🥴, nous devons la suivre pendant environ 14 kilomètres avant de bifurquer... Ben c'est long!!! Enfin, nous prenons la direction du Mont Cenis il y a énormément de motos. La route est belle, les virages s'enchaînent. On arrive assez rapidement au lac qui nous offre de superbes couleurs. Pause café obligatoire... Ahhhhh, une marmotte 🥰 toute droite sur son rocher, elle est venue nous dire bonne route. C'est parti pour la descente avec une vue à couper le souffle, toutes ces montagnes autour de nous, ces glaciers 🤩. Nous arrivons à Bonneval, la route est barrée jusqu'à midi à cause d'une course cycliste, encore !!!! Il est 11h45, on ne s'arrête pas avec tout les autres, nous décidons d'aller voir le hameau de l'ecot à moins de 4 kms. c'est superbe avec le torrent d'une couleur grisâtre sur les roches brillantes c'est magnifique ❤️. On est en train de lire tout les retours sur la vidéo que l'on a postée, l'émotion nous gagne et les larmes nous montent aux yeux. Nous mouchons nos nez et nous partons à l'assaut du Col de l'Iseran. Le temps est juste génial. Il fait beau et bon, on ne pouvait pas rêver mieux ! Un paysage merveilleux, des cascades, des torrents peut être des marmottes mais on ne pouvait pas avoir les yeux partout 😍. L'arrivée en haut du Col, la bascule côté Val d'Isère aussi majestueuse... On s'arrête prêt du barrage de Tignes pour se remettre de nos émotions et accessoirement voir cette belle étendue d'eau 😃. On remet les casques, la prochaine étape sera le Cormet de Roselend. Ah mais on croise des têtes connues Steph et Nicolas Perez, oui oui je vous ai vu 😉! Déjà Bourg Saint Maurice, on commence à monter d'abord dans le bois, ensuite commence les épingles pour arriver sur un tapis de verdure où serpente un beau torrent. On est au sommet, il est plus de 14h30, on commence à avoir faim, heureusement Monsieur Sandwich est là ! Pause casse-croûte au soleil ! que du bonheur, encore... Allez, fini de traîner maintenant il faut redescendre, le lac avec sa couleur qui varie du bleu au vert, la cascade qui coule très peu... La descente, les gorges, la traversée d'Albertville, tout passe vite trop vite 🙁. Il nous reste 80 kilomètres avant la maison et le Col du frêne à passer... On vient de prendre un dessert et un café et je me fais engueuler car j'ai pris trop de vidéo 😂. Bon maintenant faut y aller, dernière ligne droite avant le retour à la maison. Mais on connaît bien la route et Teddy se permet de s'amuser un peu dans le Col du Frêne et sur la route qui rejoint Lescheraines à Cusy... Ça y est on passe le panneau de Rumilly, on arrive à la maison et maintenant il faut décharger, ranger et faire la lessive 😉. Voilà, notre aventure se termine avec des souvenirs et des images plein la tête, des émotions plein le cœur. Au risque de nous répéter, MERCI à tous de nous avoir suivi pendant cette première grande aventure, pour nous aussi c'était une découverte entre le voyage, le rythme, l'écriture et les montages quotidiens on y a pris énormément de plaisir. Prochaine aventure en Septembre sur un terrain connu la Corse et la suivante pour 5 mois en Avril 2023 avec des pays comme la Grèce, la Turquie, l'Iran, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan et bien d'autres... On espère avoir l'occasion de vous rencontrer au détour d'une balade, d'un verre, d'un pic-nique ou autre... n'hésitez pas si vous êtes de la région ou si vous passez par la Savoie ou Haute Savoie 😃.

Jour 23 De Suze Col De Liseran Cormet De Roselend
Données géographiques – 2,1 MB 166 téléchargements

Jour22 5000 kms à travers les Balkans

25 Juin 2022 357 kms

Petite mésaventure hier soir au restaurant "Calderone" à Tignale, c'est la première fois du voyage où on nous a fait sentir que l'on était pas à notre place. On arrive au resto hier soir habillé d'un pantalon, un t-shirt et des claquettes on demande si on peut manger et la serveuse nous regarde de haut en bas nous demande d'attendre, ressort nous regarde encore une fois de haut en bas et nous propose une table à l'intérieur. On est resté parce qu'on avait faim, bref... On quitte notre super chambre avec un lit aussi large que je suis grande à l'hôtel Astra après un vrai gros petit déjeuner. Nous longeons le lac pendant une trentaine de kilomètres de circulation assez difficile, nous prenons la direction de l'autoroute pour contourner Milan et Turin. Bon ben voilà, une route sans intérêt, l'autoroute beurk mais voilà on est sorti quelques kilomètres après Turin, il nous reste un peu plus de 60 kms à faire et la route est beaucoup plus jolie, nous sommes aux pieds des montagnes. Il y a énormément de motards qui ne roulent pas tous de façon respectueuse. Nous devons faire le plein et nous arrêtons à une station à Susa, le retour à la réalité a été assez violent, après près de 3 semaines à payer l'essence à un prix plus qu'acceptable nous avons eu un choc quand on a vu le prix au litre 2€30 😠. Le pompiste et sa femme nous demandent si on est français et nous préviennent qu'à quelques centaines de mètres il y a le radar et les gendarmes, ça c'était cool de leur part. Après 357 kilomètres, on décide de s'arrêter pour aujourd'hui au camping Gran Bosco à Salbertrand, où nous avons la possibilité de louer un pod, c'est trop mignon et on passe notre dernière nuit dans un hébergement insolite 😃. Nous avons une grosse pensée pour nos givrés du mi nouvel an, qui vont passer une superbe soirée dans le Doubs peut être un peu trop "arrosée", on aurait vraiment aimé être avec vous et surtout trinquez un coup en pensant à nous 🥰. Demain dernière étape, retour à la maison par le Col de l'Iseran. La météo à l'air d'être clémente et il y aura peut-être même du soleil ☀️... En attendant, on va profiter de notre dernière soirée en commençant par l'apéro 😄

Jour21 5000 kms à travers les Balkans

24 Juin 2022 342 kms

L'orage était bien présent hier soir et on était bien content d'être à l'abri ! Ce matin réveil avec le soleil et les oiseaux 🤩, rien de mieux pour être en forme. La petite anecdote du matin : on remet à sécher les serviettes de piscine sur la barrière, on prépare un café on se retourne et 2 veaux viennent mastiquer la serviette de Teddy 🤣, je vais leur enlever mais elle est déjà bien baveuse et trouée. Du coup, elle ne fera pas le voyage du retour. Teddy est dégoûté et moi je suis morte de rire 🤣🤣🤣. Nous partons en direction de la frontière et nous décidons de passer par une petite route de montagne car la traversée de l'Italie risque d'être longue et pas être marrante ! 70 kilomètres, première pause vers Udine avant d'attaquer la plaine, il fait déjà 30! On enchaîne les zones artisanales, commerciales, ronds points, de la ligne droite, des camions, des voitures, du bruit 😤... Le plaisir pour l'instant est d'entendre les cigales qui chantent en traversant les villes ou villages. OHHHH des montagnes, des virages il était vraiment temps après 190 kilomètres de route "de merde" à éviter à tout prix et environ 190 ronds points, nous montons encore et encore... un super beau paysage, 14 épingles, 1162m, un groupe de Hollandais et Belges devant nous qui se sont fait fumer par un Vespa... Bon ok, il nous a fumer avant 😂 mais on l'a rattrapé après avoir doublé le groupe ! On a une fierté quand même 🤣. Petite pause en haut du Col, normal! Il nous reste 80 kms avant de rejoindre le Lac de Garde. Le paysage tient une fois de plus toutes ses promesses jusqu'à la vallée, une descente à flanc montagne avec des vues de ouf 🤩. Il nous reste une quarantaine de kilomètres à faire et ça s'annonce... mouillé. On est obligé de s'arrêter et de se poser dans un bar car un gros orage arrive droit sur nous 😳. On reprend après une heure de pause, il ne pleut plus. Nous commençons à longer le lac, nous enchaînons les tunnels, la paysage est très beau malgré le temps un peu couvert. Au fur et à mesure des tunnels le soleil commence à revenir c'est magnifique. Nous quittons la route du lac et montons en direction de notre hôtel toujours avec le soleil. On devait camper aujourd'hui mais vu l'heure tardive d'arrivée et l'incertitude du temps, on a préféré assurer le coup. Il est 20h, on a faim on va aller manger... On va finir par une petite note écolo, notre réflexion du jour. On a vu énormément de cours d'eau complètement à sec, on ne peut pas dire si c'est normal pour la saison mais ça nous a vraiment choqué, c'est triste de voir un lit de rivière d'une dizaine de mètres de large totalement sec 😶 !

Jour 21 Lac De Garde
Données géographiques – 2,6 MB 125 téléchargements

Jour20 5000 kms à travers les Balkans

23 Juin 2022 248 kms

Notre hôtel en plein centre de Zagreb est un véritable oasis de sérénité, pas un bruit, un excellent petit déjeuner sur une belle terrasse dans un patio ombragé. Mais il est l'heure de refaire la mule pour rejoindre le parking... Nous sortons de la ville très rapidement il n'y a toujours pas de bouchons 😄. La frontière est à une vingtaine de kilomètres... ça y est, on est déjà en Slovénie, nous venons de passer la dernière douane du voyage 😫! La route est assez agréable jusqu'au moment où nous croisons la route d'une course cycliste qui nous oblige à prendre une déviation signalée à la première intersection et après ben faut se fier à l'instinct car la fermeture de la route n'est pas signalée et le GPS a du mal à nous trouver un autre itinéraire 😳. Après 2 tentatives ratées pour reprendre la route on a enfin trouvé le moyen de la rejoindre. Petite pause dans un joli village Slovène à 25 kms de Ljubljana que nous allions rallier par des petites routes. La traversée de la ville est assez vite faite, on roule sur des avenues et la vitesse est limitée à 60kms/h! On continue à traverser la campagne Slovène, on se croirait presque en moyenne montagne mais on ne culmine qu'à 300m 🙃. On continue notre route vers Tolmin, la destination du jour... Pour la rejoindre, nous devons traverser des gorges, un beau paysage en perspective 😃. Avant ça, nous quittons la route principale pour emprunter une route de montagne plus étroite et sinueuse. Ça vallait le coup, car nous traversons plusieurs villages accrochés au flanc de la montagne 🤩. Nous retrouvons la route principale afin de faire les 30 derniers kilomètres de gorges mais il se met à pleuvoir. On ferme le aérations des vestes et on décide de ne pas s'habiller car le soleil n'est pas loin et à 28 degrés c'est pas entièrement désagréable. Nous arrivons au camping au bord de la rivière où nous avions repéré des petites cabanes en bois, car des orages sont annoncés cette nuit. Les cabanes sont toutes occupées. Changement de plan, booking... Du coup, on part à quelques kilomètres dans la montagne où un particulier (Hiske Petrin) loue le même style de cabane. À notre arrivée, il nous montre un abri où nous pouvons garer la moto, notre cabane pour la nuit, le frigo avec les boissons en libre service il y a juste une tirelire au dessus du frigo 😊. C'est super mignon, on est très au calme et entouré de forêts... La nuit s'annonce plus que bonne 😴. Pour l'instant c'est baignade dans une eau à 28 🤩

Jour 20 Tolmin
Données géographiques – 2,0 MB 132 téléchargements

Jour19 5000 kms à travers les Balkans

22 Juin 2022 207 kms

On quitte notre yourte, le Hongrie et ses très nombreuses pistes cyclables, pour partir en direction de Zagreb. Nous sommes à une dizaine de kilomètres de la frontière et pour l'instant on a pas trop le choix de la route ni du paysage. Nous passons la frontière presque sans problème. Le douanier hongrois demande nos papiers ainsi que la carte grise de la moto et nous dit que le certificat d'immatriculation n'est plus valable il a dépassé 2 ans. On lui explique que les cartes grises sont comme ça en France et qu'il n'y a pas de date de validité... Finalement, il nous laisse passer assez contrarié 🤷. Après avoir repassé la frontière Croate, nous retrouvons des enseignes et des mots "familiers" 😉. Nous avons le choix, soit rejoindre Zagreb par la route nationale, soit en passant par la montagne il n'y a qu'environ 30 mn de différence et un certain nombre de virolos... Ce sera la montagne 🤪, on en rêvait depuis 2 jours ! Et la route a tenue toutes ses promesses, des virages, des épingles, du relief, de la vue enfin tout ce qu'on aime. Il nous reste environ 30 kilomètres pour rejoindre Zagreb et une dernière montagne à passer, on traverse le parc national Medvednica, l'appli BMW nous trouve une route pas très large qui se transforme assez rapidement en piste, ce devait être un raccourci car on retrouve après quelques kilomètres la route principale 😄. La montagne est très fréquentée, il y a de nombreux sentiers piétons et quelques restaurants. En redescendant on a une jolie vue sur la ville et sur la forteresse qui la surplombe. Nous circulons dans Zagreb sans aucun problème, il faut dire qu'il est tôt. Notre hôtel est dans une rue piétonne en plein centre ville et le parking est situé à 300 mètres environ, donc on se transforme en mule et direction l'hôtel Jagerhorn. Juste le temps de s'installer, se changer et on repart visiter la ville, avec une pause goûter bien méritée 🤤... Enfin installés à une terrasse, nous venons de passer plus de 2h30 à visiter la ville, à déambuler dans les rues piétonnes mais pas que... à la recherche de monuments, bâtiments, parcs, statues ou autres sculptures ! Les rues piétonnes sont très agréables et très commerçantes, il y a quelques beaux bâtiments et parcs, mais finalement on reste assez mitigé sur la nécessité absolue de visiter cette capitale. Nous n'avons pas eu de réelles émotions en parcourant les rues. 

Jour 19 Zagreb
Données géographiques – 1,4 MB 143 téléchargements

Jour18 5000 kms à travers les Balkans

21 Juin 2022 147 kms

C'est le jour de l'été 🌞... Il fait déjà chaud à 10h, la moto annonce 28. Nous quittons Pecs et voulons voir la TV Torony, une tour qui surplombe la ville on pense que la vue peut être chouette. On monte dans la montagne située au dessus de la ville et on a du rater l'entrée car on commence à descendre 😃, tant pis ! On continue notre route. Aujourd'hui l'étape est très courte 147 kms et nous voulons prendre notre temps, alors première pause café à moins d'une heure du départ. Lorsque nous reprenons la route, nous sillonnons une jolie campagne très vallonnée et agrémentée de beaux villages. A 13h, on se décide pour une pause repas dans la petite ville de Marcali. Nous ne sommes plus qu'à 30 kilomètres de notre arrivée... Ça y est c'est fait, on est arrivé 🤪. Ce soir c'est le Kócsag Kemping Üdülohaz, où nous sommes accueillis par une charmante dame qui ne parle pas un mot ni d'anglais, ni de français mais un peu allemand 🙄 oups, mes notions d'allemand datent de très longtemps! Finalement on arrive à se comprendre et nous lui demandons les tarifs et finalement nous optons pour l'hébergement en yourte 😍. Le camping est situé au bord du Lac de Balaton, il y a une piscine et tout le confort plus que nécessaire, des sanitaires flambant neuf, une grande cuisine, une salle commune avec des jeux, une machine à laver à disposition, des emplacements avec des tables et des bancs couverts ou pas c'est au choix! Nous partons faire une petite balade en bord du lac et on en profite pour acheter de quoi manger pour ce soir. Sur le chemin du retour, on trouve une auberge et décidons de boire l'apéro, on en profite pour regarder la météo des prochains jours et naaaaaannnn il va pleuvoir partout où on a décidé de passer, notamment en Autriche où on devait passer 3 jours. Gros moments de réflexion (environ 5mn), il va faire beau où ? On va modifier notre trajet de retour, aux dernières décisions 🤪 ce sera retour en Croatie à Zagreb, puis Slovénie Goriska, Italie, Suisse et Maison... Oui, on repasse des pays qu'on a déjà traversés mais la météo n'est franchement pas de notre côté et on a pas envie de se faire rincer les 5 derniers jours 😠. Nous voilà arrivés à la yourte, l'orage à l'air d'être pas très loin on l'entend gronder...

Jour 18 Lac De Balaton
Données géographiques – 1,0 MB 136 téléchargements

Jour17 5000 kms à travers les Balkans

20 Juin 2022 318 kms

Il est temps de se poser pour réfléchir quel va être le chemin du retour... Après 1h d'hésitation, ce sera Hongrie, Autriche, Suisse et maison ! On ne sait toujours pas si on s'arrête à Baja ou Pecs pour ce soir, on verra 😉. Avant de quitter l'hôtel, nous faisons la rencontre d'un jeune homme Roumain qui nous demande ce que l'on à déjà fait en Roumanie, si on a visité Timisoara, ce que l'on pense de la Roumanie et qu'elle est la suite de notre voyage. Nous lui répondons et il nous montre sur la carte, et des photos, des endroits qu'il a déjà fait et qui ont juste l'air magnifique... Bon, allez faut quand même prendre la route ! On quitte Timisoara, on est très vite à l'extérieur de la ville et nous retrouvons les champs et les villages. Nous avons environ 80 kilomètres pour passer la frontière. Nous passons la frontière avec le sentiment que nous allons revenir 😍! La frontière avec la Hongrie, une formalité, quelques voitures devant nous à qui les douaniers demandent d'ouvrir le coffre et prennent un peu de temps pour checker quoi? on ne sait pas ! C'est à nous... le douanier prend nos papiers, ressort de sa cahute et demande à Teddy "Monsieur, your driving licence !" d'un ton sec 😶. Lorsqu'il ressort et rend les papiers à Teddy il lui dit "Bon voyage" avec un grand sourire 😄. De mon côté, j'étais occupé à discuter avec un routier tchèque qui demandait d'où l'on venait et qui connait Oyonnax 🙃 et qui me dit que si on veut faire pipi ou se laver les mains, le bloc de toilette juste après la frontière est très propre 😄. On reprend la route et nous revoilà plongé dans les champs... le paysage est tout plat et tout droit, encore 😤. Nous passons des villages et une ville, nous faisons le change et prenons un bon coup de chaud... Enfin sorti, ouf de l'air!!!! On a fait un nouveau saut dans le temps, nous avons perdu 1 heure... Il est temps de faire une pause salade. Bon appétit ! Il faut remettre casque, gants et blouson, il fait 35 degrés et je saoule Teddy avec mon pénible "j'aiiiii chauuud!", jusqu'à la sortie du village où je vois des gens en train de travailler à genoux dans les champs en plein soleil et là j'arrête de me plaindre car en fait on n'a pas à se plaindre! Plus de 70 kilomètres avant d'arriver à Baja et toujours le même paysage. C'est surprenant mais on ne s'en lasse pas et le temps passe vite. A la sortie de Baja nous traversons le Danube et le décor commence à changer, il y a quelques forêts, un peu d'ombre sur la route et MIRACLE des virages et on passe même 2/3 petits cols 😄. Que dire de notre joie lorsqu'on a pris une épingle après plus de 230 kms de route toute droite et sans relief 🤪. On est bien content d'arriver à Pecs, de s'installer et surtout de prendre une douche bien fraîche avant de repartir visiter la ville... Nous sommes installés à une terrasse dans un resto du centre ville qui n'est pas très grand mais très joli avec cette place où en haut il y a une très grande mosquée et en bas une église. Il y a également à quelques pas de là une très belle forteresse avec une basilique immense dont les anciennes statues qui ornaient la devanture sont maintenant à l'abri (elles sont immenses aussi 😃). Bon apéro et bon appétit 

Jour 17 Pecs
Données géographiques – 1,8 MB 144 téléchargements

Jour16 5000 kms à travers les Balkans

19 Juin 2022 277 kms

Omelette, tomate, concombre, olives, fromage, vache qui rit, pain, beurre, confiture, café... c'était le petit déjeuner du jour 🙃, on est bien loin de nos croissants, pains au chocolat. Il est temps de quitter l'hôtel pour rejoindre Timisoara, nous ne voulons pas arriver tard afin de pouvoir avoir le temps de visiter la ville. Le GPS prévoit 275 kms. Les 50 premiers kilomètres se font dans une gorge, le long d'une rivière dans une forêt, c'est très roulant et on ne voit pas défiler les kms. Après Petrosani le paysage change. On est au milieu de la campagne, on traverse de nombreux villages avec chacun plusieurs églises et on retrouve les nids de cigognes 😄. Il commence à faire chaud... il nous reste 101 kilomètres, c'est l'heure de la pause ! Après un jus de fruits bien frais, on repart tout revigoré 😄. Le paysage n'est pas particulièrement top mais l'état de la route se prête à rouler plus vite que d'habitude... Nous faisons une pause dans un village sous un noyer et un motard Roumain s'arrête pour nous saluer et nous demander si tout va bien. On lui répond que tout est ok, il nous check, remet son casque et repart! La solidarité motarde est la même dans tout les pays 😃. Nous arrivons chez Georgina Appartements, nous nous installons et allons partir visiter Timisoara, j'ai hâte 🤩. En tout cas, un grand merci à Stéphane Hutin et Serge Doyen de nous avoir recommandé Timisoara... Cette ville est magnifique, les nombreux parcs joliment fleuris égayent notre balade, les monuments (bien que beaucoup soient en rénovation) sont un régal pour les yeux, ces places où d'où que l'on se place nous donnent une perspective magique, les artères, boulevards ou autres rues piétonnes donnent un charme fou à cette ville. Et c'est bien sûr, sans parler du Musée du consommateur communiste qui nous a ramené en enfance, nous y avons pris un plaisir immense à revoir des objets qui ont bercés notre enfance soit chez nous ou chez nos grands parents, nous avons vécu un moment de nostalgie très joyeux 🙄, euh je sais pas si c'est possible mais en tout cas c'est comme ça qu'on a vécu cette visite. Au départ, on n'osait pas toucher mais au fur et à mesure des minutes nos mains se posaient partout avec des "et tu as vu ça?", "oh, y avait ça chez ma grand mère ?", "j'avais ça quand j'étais petit !" et j'en passe... Et bien évidemment, le verre qui s'imposait sur la terrasse très ombragée et tout aussi hors du temps 😄. Petit resto, dans une des nombreuses rues piétonnes, accompagné d'un concert sur la terrasse voisine. Il est temps de rentrer et pour rejoindre l'hôtel, nous décidons d'emprunter un parc et de rejoindre le quartier appelé "mytown", ça fait un peu pompeux 😄! Mais en fait, ça porte très très bien son nom... Normalement c'est un grand centre commercial et ce soir il y a le street food festival, il y a du monde partout, des food trucks alignés les uns à côté des autres, des gens installés sur des terrasses, dans des transats dans le parc... On décide de manger une glace et de profiter encore un peu de cette dernière soirée en Roumanie. On pense que demain lorsque nous passerons la frontière pour rejoindre la Hongrie, on risque d'avoir un gros pincement au cœur de quitter ce pays si formidable ! Mulțumesc la Roumanie et les Roumains pour cette belle remise en question, vous avez fait voler en éclats tout nos préjugés ❤️.

Jour 16 Timisoara
Données géographiques – 1,5 MB 127 téléchargements

Jour15 5000 kms à travers les Balkans

18 Juin 2022 220 kms

Hier soir, on est parti à la visite de Sibiu. C'est vraiment une très belle ville, avec ses grandes places. Nous y avons passé plusieurs heures, entre la découverte du centre ville, l'apéro sur une terrasse, manger quelques spécialités locales en visitant la rue commerçante. Il se dégage de cette ville une vraie douceur de vivre. Nous quittons ce matin Sibiu en direction de la Transalpina la plus haute route Roumaine 2133 m. Volontairement, nous n'avons pas voulu regarder de photos afin de ne pas se faire d'idée et de vivre ce moment comme une découverte ! Il y avait un itinéraire plus court pour rallier le début de la route mais nous décidons de ne pas suivre la nationale et de commencer à traverser quelques montagnes... Nous n'étions pas les seuls car lors d'une pause en bord de route une moto s'arrête à côté de nous et nous faisons la rencontre d'un Israélien parti depuis déjà 2 mois, il a traversé l'Espagne, la France, l'Italie, l'Autriche, la Hongrie, la Roumanie ensuite il part en Macédoine pour terminer en Grèce. Après ce bon moment d'échange, nous repartons. Et voilà, nous passons le panneau de la Transalpina 🤩, nous longeons une rivière dans une magnifique forêt de sapins pendant près de 30 kilomètres, ensuite la route commence à monter toujours dans la forêt et nous arrivons près d'un lac dont le niveau est assez bas. Nous arrivons à un second lac, beaucoup plus gros et plus rempli que nous contournons pendant quelques kilomètres. Et ça y est, on attaque les épingles, elles s'enchaînent, le paysage est de plus en plus impressionnant ! On continue de monter, on voit la route au dessus de nous, il en reste encore... En arrivant à un gros virage, lorsque nous pensions arriver en haut et basculer vers la descente nous voyons qu'en fait, non, la route continue de monter mais nous sommes passés de l'autre côté de la montagne. Il reste encore quelques virages et cette fois, on amorce la descente, avec en contrebas, la station de Ranca. Le paysage est toujours aussi impressionnant, on peut presque toucher les nuages en levant les bras 😊. La descente est beaucoup plus rapide que la montée, on essaye d'éviter quelques gouttes et on se retrouve très vite dans la vallée. On trouve un bar et nous arrêtons prendre un café, il nous reste 45 kilomètres de plaine avant d'arriver à Targu Jiu... On est arrivé au Story Hôtel pour la nuit, il n'y a pas grand chose à visiter dans la ville donc ce sera lessive 🙄...

Jour 15 Transalpina
Données géographiques – 1,6 MB 128 téléchargements

Jour14 5000 kms à travers les Balkans

17 Juin 2022 164kms

Réveil 7h30, avec une seule idée en tête, nouuuunouuuurs. On boit un café et même pas faim, on est trop excité. On part vers 9h et on prend la direction de la Transfagarasan, on roule une dizaine de kilomètres dans de toujours aussi jolis villages et nous y voilà, au pied de cette route mythique... On roule à peine 5 kms et déjà un ours tranquillement installé au bord de la route se laissant admirer! Et comme c'était prévu, l'émotion nous a gagnée et bien évidemment j'ai versé quelques larmes... on décide de le laisser tranquille et de continuer notre route, on est déjà très heureux d'en avoir vu un mais on espère en voir d'autres 🥰. On monte dans un superbe paysage et arrivons au bord d'un très beau lac que nous allons longer et contourner pendant près de 20kms. Encore un 😍, cette fois on est seul avec lui, il est couché au bord de la route, lève la tête en nous voyant, nous sommes en admiration devant lui... il repose sa tête et nous repartons avec qu'une envie, en voir encore ! 🤩 C'est l'heure de la pause café avant de monter au sommet du Col à plus d'une vingtaine de kilomètres. Premiers lacets et on en prend déjà plein les yeux, un paysage magnifique s'ouvre devant nous avec la rivière, les cascades, la végétation, les pierres, les falaises et la route partout au dessus de nous. On a l'impression de rêver tellement c'est beau. On tourne la tête dans tout les sens on ne veut rien rater de ce panorama. On continue à monter on aperçoit la route en dessous de nous, on s'arrête toucher la neige. A chaque épingle, c'est encore plus beau, on aperçoit le tunnel et on n'ose même pas imaginer ce qu'il y a la sortie... On sort du tunnel, et là c'est un mini-drame 😃! un rideau de brouillard et quelques gouttes se font sentir... C'est pas si grave, car on a une vue magnifique et dégagée sur l'ensemble de la route que l'on va descendre. On enchaîne les virages, on admire les cascades qui coulent à côté de nous, on regarde le paysage autour. On en prend plein les yeux une fois de plus ! Bon on doit dire qu'il fait pas très chaud, 7 degrés, mais on l'oublie presque car on est vraiment heureux d'être là et d'avoir pu faire cette route extraordinaire. Après la descente du Col, en arrivant à l'entrée de la forêt on se pose la question si on met les tenues de pluie, car ça commence à tomber un peu plus fort. Ben on aurait pas dû se poser la question, car quelques mètres après on s'est pris une pluie d'orage. 2 minutes le temps de trouver un dégagement pour s'arrêter on était trempé. On a voulu jouer et on a encore perdu 😄. On s'habille comme on peut en essayant de s'abriter sous les arbres ! On repart, la pluie s'est un peu calmée, on fait quelques kilomètres dans le bois, le ciel se dégage et la pluie cesse... On s'arrête à la sortie du bois pour se déshabiller et du coup essayer de sécher un peu, la température est remontée à 21. Il nous reste environ 40 kilomètres avant d'arriver à Sibiu. On profite de la température qui remonte et là encore des gouttes, de plus en plus même... alors qu'il n'y a quasiment pas de nuages dans le ciel, on est maudit 🙃. On décide de trouver un resto et de s'arrêter manger un plat typique avec des la saucisse, de la viande de porc grillée, des œufs, du fromage, des cornichons, du poivrons et de la polenta. C'était vraiment très bon et on est repu ! Ça y est, le soleil brille on va pouvoir repartir jusqu'à notre hébergement de ce soir ! Nous arrivons à la "Endlich zu Hause" nous sommes accueillis par une dame qui ne parle que Russe et elle ne trouve pas la réservation effectuée ce matin... C'était vraiment trop compliqué de se faire comprendre et nous étions un peu contrariés donc on décide de trouver une autre solution pour ce soir et voilà c'est fait nous sommes installés au "Select House".

Jour 14 Transfagarasan
Données géographiques – 1,4 MB 125 téléchargements

Jour13 5000 kms à travers les Balkans

16 Juin 2022 294 kms

Oh quelle nuit et quelle grasse mat'... jusque 9h30 😴! Faut dire qu'il n'y avait pas un bruit dans l'hôtel et que hier soir on était claqué. Tant mieux, car aujourd'hui une grosse étape nous attend. Nous devons passer en Roumanie pour arriver au pied de la Transfagarasan! On prend un bon petit dej, on charge la moto et nous faisons 2 belles rencontres avec un Grec et sa femme qui habitent en Angleterre et un israélien originaire d'Aix les Bains qui voyage beaucoup pour le business et qui était ravi de rencontrer et pouvoir parler avec des français... Avec ces moments d'échanges on est vraiment pas en avance 🙃, on part de l'hôtel vers 11h15! On roule sur des kilomètres et des kilomètres souvent en ligne droite au milieu des champs de maïs, blé et tournesol... Après plus d'une heure nous arrivons au poste frontière et nous nous rendons compte qu'il faut traverser le Danube par un bac 😄. Le douanier prend nos cartes d'identité et nos passeports et prévient le "conducteur" du bac que nous allons embarquer pour traverser. Je pars chercher le ticket, le tarif est d'environ 7 euros. Nous embarquons avec 5 camions et partons aussitôt en direction de la Roumanie. On a vraiment eu beaucoup de chance de passer aussi vite, sans attente car il fait très chaud aujourd'hui. Après une vingtaine de minutes de traversée, nous débarquons et présentons à nos nouveaux nos papiers ! Une formalité, la barrière s'ouvre aussitôt ! Il nous reste près de 250 kilomètres pour rallier Cuerta de Arges. Nous retrouvons toujours le même paysage avec des cultures à perte de vue et de grandes lignes droites jalonnés de villages. Ça aurait pu être très monotone, mais non... Nous étions en admiration devant les cigognes dans chaque village, les maisons, les couleurs, les animaux... nous nous sommes comme imprégnés de cette culture. Premier arrêt sur le territoire Roumain et un homme se dirige vers nous très heureux de nous voir. Ses premières paroles à notre égard ont été "welcome", c'était à peu près le seul mot qu'il connaît en anglais. Nous avons communiqué grâce à Google traduction et il nous a demandé si on pouvait le prendre en photo devant la moto car c'est un passionné de moto mais il n'en a pas ! Il est temps de reprendre la route, nous traversons la première ville depuis la frontière et nous arrêtons faire le change et manger un Strudel 🤤, c'est trop bon! Beaucoup d'échanges de regards et de sourires amicaux, par contre personne ne parlent anglais, donc on va essayer d'apprendre quelques mots en Roumain et lorsque l'on aura pas le choix Google trad. Après encore de nombreux kilomètres, on arrive presque au cœur de la Roumanie et s'il y a quelque chose de très important à dire et qui nous a surpris c'est la propreté des villages et des villes. Même si on sent bien que la population n'est pas riche car les maisons ne sont pas en très bon état, en revanche chacun fait un effort pour que l'entrée au portail soit tondue, fleurie et aménagée avec un banc. Dans les villes, c'est la même chose, rien ne traîne au sol, il y a des poubelles tout les 10/15 mètres même les bâtiments que nous apelerions"cités" sont propres, aucuns détritus ne jonchent les abords, pas de tags sur les murs, les halls d'entrée ont encore leurs vitres... Bref, on a pris une belle claque car on ne s'attendait pas à ça du tout, même si nous partions sans à-priori. Nous avons vraiment fait une très belle découverte avec la Roumanie. Nous devons y rester plusieurs jours et espérons avoir la même impression quand nous quitterons ce pays. Nous arrivons à la Casa Sima pour la nuit et c'est la même chose, une maison irréprochable de propriété aussi bien les extérieurs que l'intérieur, décorée avec beaucoup de goût, un accueil fait par le fils car il parle anglais 😄. Il est déjà 18h30, on va aller voir le monastère de Cuerta de Arges à 10mn et ensuite ce sera apéro et resto ! Il faut être d'attaque pour la Transfagarasan demain et voir les ours 😍...

Jour 13 Cuerta De Arges
Données géographiques – 2,0 MB 134 téléchargements

Jour12 5000 kms à travers les Balkans

15 Juin 2022 284 kms

On quitte Sofia et toutes ses magnifiques églises ! Ça vaut vraiment le coup de s'y arrêter et de rentrer dans chacune, elles sont monumentales et richement décorées. Hier soir on a mangé dans un restaurant typique de Bulgarie "Dobro" le cadre était vraiment très joli dans une cour intérieure au milieu des figuiers, en plus on a très bien mangé et on nous a même offert une part de gâteau au chocolat ! Aujourd'hui c'est direction Veliko Tarnovo... on traverse quelques plaines et on rejoint les montagnes, le paysage est vraiment plus joli que hier 🤩. On redescend dans la plaine, on traverse des champs de lavande. Nous sommes vraiment au cœur de la Bulgarie quand on s'arrête dans un petit restaurant en bord de route pour boire un coup et que personne ne comprend l'anglais, merci Google traduction 😄... Il nous reste 80 kms avant d'arriver à destination. Mais avant, on a aimerait s'arrêter voir le Monument de la Liberté à quelques kilomètres de la route où nous devons passer! Il est perché à 1200 m d'altitude au Col de Chipka. C'est un monument qui a été érigé en 1934 à la mémoire des soldats morts pendant les batailles de Chipka durant la Guerre Russo-Turque de 1877 et 1878. Il faut monter les nombreuses marches pour pouvoir admirer l'immense Lion au dessus de l'entrée de cette Tour majestueuse de 32 mètres de haut. À quelques minutes de marche, il y a un panorama magnifique qui surplombe toute la vallée 😍. Il est temps de repartir et de rejoindre notre hébergement le Parc Hôtel Asenevtsi, il nous reste une cinquantaine de kilomètres pour redescendre du Col et traverser de très belles forêts... Enfin installés, lessive faite, les 284 kms du jour commence à se faire sentir... Aujourd'hui, on s'est rendu compte que l'on était à l'endroit situé le plus à l'Est de notre aventure 😯, très exactement à 3238 kilomètres. Bon ben maintenant on va repartir en mode piétons visiter cette ville... On voulait visiter la Forteresse de Tsarevets mais il ne restait qu'une heure d'ouverture alors qu'il en faut au moins 3. Tant pis, du coup on se fait alpaguer par un "racoleur" qui nous demande d'où on vient, on lui répond et il commence à parler Français 😄, nous dit qu'il a appris le français pendant 3 ans. Ben je suis pas sûre qu'après avoir appris 3 ans le Bulgare je parle aussi bien que lui 👍! Evidemment, après lui avoir laissé quelques euros (pour son fils 🙃), nous reprenons notre visite de la ville... Après avoir parcouru plusieurs kilomètres, vu quelques églises et jolis bâtiments nous décidons d'un arrêt au bar et à 2 tables de nous, on entend parler français (encore) mais cette fois trop fort pour que l'on ai envie de partager un moment avec eux, ça c'est peut être notre côté "sauvage" qui ressort 🙄. C'est fini pour aujourd'hui... À demain, en Roumanie

Journee 12 Veliko Tornovo
Données géographiques – 1,9 MB 121 téléchargements

Jour11 5000 kms à travers les Balkans

14 Juin 2022 217 kms

Après une bonne nuit et un petit déjeuner traditionnel Turk à l'hôtel en plein centre de Skopje, nous partons en pleine forme en direction de Sofia. Nous roulons plus d'une cinquantaine de kilomètres dans des terres agricoles où sont cultivés beaucoup de céréales. Nous traversons quelques villages et beaucoup beaucoup de zones de travaux... la moto est vraiment très sale ça lui donne un vrai côté "baroudeuse". On arrive à la frontière, on passe très vite et pour la première fois on se fait arrêter par la douane qui nous demande ce qu'on a à déclarer alcool ou cigarettes... On a quelques paquets chacun, elle nous informe que la limite est de 2 paquets par personne et nous laisse quand même passer ! Il nous reste environ 110 kms pour rejoindre Sofia. Nous arrivons dans une ville et nous arrêtons dans une banque pour faire le change, je commence à me perdre avec toutes ces devises 😁. Nous traversons des forêts, des forêts et des cultures... Une autre ville, cette fois ci très industrielle... Alors aujourd'hui, on ne fera certainement pas de vidéo mais juste des photos car la route était assez monotone et avec peu d'intérêt ! On s'arrête boire un café dans une ville à 20 kms de Sofia, on ne comprend pas car le GPS nous annonce encore près d'1h30 de route... Et là, on comprend qu'on a une heure de décalage 🙃. Il est 17h, heure locale, on est installé dans notre appart hôtel à un peu plus d'1 km du centre, maintenant on part visiter Sofia... J'ai juste oublié de vous parler d'un petit truc qui nous a surpris depuis qu'on est arrivé en Croatie... A la station-service il y a un pompiste qui vient nous servir 😄, on a perdu depuis bien longtemps ce service!

Jour 11 Sofia
Données géographiques – 1,5 MB 117 téléchargements

Jour10 5000 kms à travers les Balkans

13 Juin 2022 315 kms

Il faut quitter le guest-house de Liliana à Pestani après un petit déjeuner local 3 œufs au plat accompagnés de fromage, tomate, concombre, pain, café, mais on a refusé le raki l'alcool maison fait par son fils. On l'a déjà goûté hier c'est un peu trop fort pour nous 😂. On prend la direction de Bitola par le parc national de Galichica, le droit de passage est de 100 Denars Macédonien, ça équivaut à 1,6 euros. On monte dans le parc, on a une vue magnifique sur le lac! Lorsque on est en haut on arrive sur un beau plateau de quelques kilomètres, on attaque la descente avec une vue sur un autre lac dans une belle forêt de chênes. On a l'impression d'être seul au monde on a croisé aucune voiture 😃. Nous arrivons en bas, nous longeons le lac et croisons le chemin d'une jolie tortue 😍. Après plusieurs kilomètres de ligne droite dans les champs de pommiers au bord du lac, nous avons le choix de rejoindre Bitola par la "nationale" ou par ce qu'on pense être l'ancienne route... Évidemment, on hésite pas longtemps... ce sera l'ancienne route pour environ 20 kms! Au début, elle est en pavés, ensuite ça se dégrade il commence a y avoir des trous, la végétation envahit la route... et en voulant éviter un arbre ben voilà une petite glissade et c'est la chute 🤣! La moto a quelques cicatrices de plus sur le crash-bar, le porte-bouteille (désolé Ben) et le dessous de la valise, le tout côté droit. Nous, on a rien mais on a vu l'importance d'avoir des gants 😂. On vérifie que tout va bien et c'est reparti. A à peine 2 kms de là, la route s'élargit et on retrouve une route un peu plus large, on double une autre tortue 😍. Maintenant, on a plus le choix, il faut passer par la "grande" route et c'est parti pour plus d'une centaine de kilomètres. Heureusement que le paysage est vraiment beau, des montagnes, des forêts et des gorges. Après la première montée rapide depuis le début de notre aventure, on s'arrête en haut du Col pour boire un Coca... Bon je dois avouer qu'on a voulu jouer à boire de l'eau locale, ben on aurait pas dû, on est un peu brassés depuis hier soir !! On veut repartir mais on voit un gros troupeau de moutons descendre un sentier pour traverser, évidemment on attend pour les voir ! Avant d'arriver à Tetovo on décide de faire un crochet par le parc National de Mavrovo où il y a un lac avec une église engloutie selon la saison. En juin, elle est hors de l'eau 😄. On sort du parc et reprenons notre chemin. Nous apercevons au loin Tetovo qui est sous la pluie, donc on décide de pousser jusqu'à Skopje, la capitale à 40kms. A priori on a pas d'autre choix que de prendre l'autoroute 🤣, enfin l'autoroute Macédonien... il y a au moins 3 péages à 20 denars pour faire environ 60kms, la vitesse est différente après chaque péage 100, ensuite 110 et après 120, il y a des piétons qui traversent les voies ou font du stop et des scooters en sens inverse sur la "bande d'arrêt d'urgence". Au final c'était marrant ! En traversant quelques villages, nous voyons des nids perchés sur des poteaux électriques et ce sont bien des cigognes avec des petits. Trop mignon 🤩... Ça y est, on arrive à Skopje. On a repéré le Premium Hôtel maintenant y a plus qu'à le trouver et bien sûr avec les panneaux en cyrillique on se perd, on est obligé de demander notre chemin à la Police 🤣🤣🤣. Bon ben on était vraiment pas loin! Ça y est on est installé après 315 kms et maintenant on va aller visiter la Capitale...

Jour 10 Skopje
Données géographiques – 2,3 MB 113 téléchargements

Jour9 5000 kms à travers les Balkans

12 Juin 2022 213 kms

Après encore quelques échanges avec Franck et sa Femme nous quittons Shëngjin et le bord de mer pour rallier la Macédoine. Nous préférons passer par les montagnes pour trouver un peu de fraîcheur 27 degrés à 9h ça promet 😥 et le gps à l'air de nous expliquer que le panorama va être chouette. Après une dizaine de kilomètres, on arrive dans une petite ville et ça doit être jour de marché, y a du monde partout au bord des routes avec des étals à même le sol et bien sûr on se perd car on a pas vu les panneaux avec tout ce monde, obligé d'y repasser 😂! Cette fois, on se fraye un chemin au travers des étals et des passants et nous voilà enfin sur la bonne route... pour la quitter quelques kilomètres après et prendre une route moins fréquentée 😃. Le paysage est trop beau, on roule dans des gorges, on longe des rivières, on serpente sur des routes à flanc de montagne, on traverse des villages où la plupart des gens nous saluent. Et en plus, c'est une route pleine de surprises ! Quand on voit un point d'exclamation peint sur la route on ne se demande pas longtemps pourquoi, la route est complètement défoncée 😄, ensuite on y a fait beaucoup plus attention ! C'est sans compter les vaches qui remontent des chemins, les ânes qui marchent au bord de la route en plein virage... On a voulu de la fraîcheur, ben voilà il pleut, du coup pause à 35 kms de la frontière. On reprend la route, on traverse encore de nombreux villages et les gens sont toujours aussi content de nous voir et nous aussi 😃. Le passage à la frontière a été très rapide à peine quelques minutes côté Albanais et un peu plus côté Macédonien car on a discuté avec la douanière qui était contente de voir des Français 😄. Il est temps d'enlever les tenues de pluie le soleil commence à sortir. On longe une rivière dans une belle gorge, un lac, encore une rivière, un barrage... et le tout entouré de montagne et de forêt ! C'était un régal pour les yeux 🤩. On arrive près du lac de Ohridsko Ezero notre étape pour cette nuit... On doit bien avouer que l'Albanie, avec le sourire, la bonne humeur, l'accueil des gens et toute ses contradictions, nous a marquée 😍.

Jour 9
Données géographiques – 1,9 MB 118 téléchargements

Jour8 5000 kms à travers les Balkans

11 Juin 2022 195 kms

Après une nuit très venteuse, nous reprenons la panoramic road en direction des Serpentines du Kotor. Premiers lacets et un paysage magnifique commence à s'offrir à nous. En contre-bas, nous voyons l'intégralité de la baie de Kotor. On continue à monter à enchaîner les lacets et on aperçoit la mer... Une fois arrivés au 25eme lacet c'est waouhhhh... la baie, la montagne, la mer ! Si je peux me permettre un conseil pour ceux qui passeraient par là, cette route vaut vraiment le détour on en prend plein les yeux 🤩 on a envie de s'arrêter à chaques lacets pour profiter de cette magnifique vue. Quand on est arrivé en haut, ben faut descendre... et là changement de décor, c'est un vrai paysage de montagne mais c'est toujours aussi beau. Encore quelques kilomètres et nous allons passer la frontière avec l'Albanie ! Après plus de 30mn d'attente sous un soleil de plomb, les tenues rallye pro sont aérées mais elles ont leurs limites 🤣. Ça y est on est en Albanie, on cherche le panneau pour notre photo mais y en a pas alors ce sera juste le drapeau ! Ça fait tout juste une semaine qu'on est parti et déjà le 6eme pays 🖐️☝️. A quelques kilomètres de la frontière, on arrive à Shkoder c'est un vrai changement. Pour commencer la conduite est sans pitié, les voitures garées en double file, ça double sur les lignes blanches c'est bon ça passe à 3 ou 4 sur la route, les "rond-point" où on ne sait toujours pas qui a la priorité et les camions qui sortent des impasses et coupent la route sans se poser de questions 😃. Le long des routes, il y a de nombreux magasins ou de grosses maisons flambant neufs au milieu de maison pas toujours en très bon état. Ensuite, nous constatons une grande disparité dans la population il y a beaucoup de grosses voitures de luxe et à côté passent des petites mobylettes adaptées avec des charrettes devant ou des chevaux tractant une petite remorque, des vendeurs de rue avec les chèvres mortes à même le trottoir et quelques poules en cages. En passant dans une grande rue le côté gauche est un amoncellement de maisons en décrépitude et le côté droit est un alignement de magasins tout juste sortis de terre... On vient de faire le change, on boit un coup car il fait très chaud, premiers échanges avec les Albanais qui ont l'air d'être super accueillant et on remonte sur la moto. On quitte la grande route pour en emprunter des moins fréquentées... En arrivant dans un village je crie à Teddy dans l'intercom que je viens de voir une tortue sur le dos, il fait aussitôt demi tour et on sauve la tortue... yes!! 😁 Il est temps de trouver où dormir ce soir, ce sera hôtel! L'hôtel Romantika à Shëngjin... Le patron Franck est très super gentil nous raconte qu'il se souvient avoir appris le Français à l'école et nous dit "je m'appelle Franck" nous lui demandons comment on dit"je m'appelle" en Albanais mais je ne m'en souviens déjà plus 😄! il est 17h on est installé on a fait une petite lessive alors on décide d'aller boire un verre et de se baigner. L'eau est très bonne après la chaleur de la journée. Bonne soirée tout le monde !

Jour 8 les serpentines du kotor
Données géographiques – 1,6 MB 129 téléchargements

Jour7 5000 kms à travers les Balkans

10 Juin 2022 191 kms

Nous quittons Mostar par les montagnes et décidons de quitter la route principale pour une route secondaire qui doit nous mener à la frontière avec le Monténégro. Après une pause café dans un village isolé où l'accueil à été plus que chaleureux, nous reprenons notre cap. Encore quelques dizaines de kilomètres et nous arrivons à un poste frontière où le passage va être plus long que d'habitude au vu du nombre de voitures devant nous! Nous patientons environ 1/2h et nous voilà au Monténégro. On quitte la route pour rejoindre une belle église surplombant un lac qui est moitié en Bosnie et moitié au Monténégro. Notre destination du jour est Kotor, pour la rallier nous empruntons la panoramic road. Elle porte très bien son nom, nous enchaînons les virages, les canyons, les plateaux et les vallées. Lorsque nous avons la baie de Kotor en vue, on décide de ne pas suivre la panoramic road mais de bifurquer sur une petite route qui nous permet de rejoindre la baie et la route qui longe la mer. Quel bonheur de croiser quelques vaches en liberté 😍. On se croirait presque en Corse ! On longe la baie et on décide de faire un goûter en bord de mer Tri leće pour Teddy et Krempita pour moi 🤤 et OHHH la radio du bar passe Zaz "on ira"! Ça y est on se met à fredonner trop content d'entendre parler français 😁. C'est vrai que depuis le départ, nous nous sommes découvert des talents insoupçonnés en Anglais. Après cette pause il est temps de chercher où on va se poser on hésite car le soleil a joué à cache-cache toute la journée et Kotor est un peu trop civilisée pour nous, on a l'impression d'être sur la côte. A une dizaine de kilomètres de Kotor on trouve un petit auto-camp et on décide d'y poser la tente. On part faire une balade en bord de mer et profiter du soleil qui a fait son apparition. C'est déjà l'heure de l'apéro alors bye-bye et à demain...

Jour 7 Kotor
Données géographiques – 1,9 MB 126 téléchargements

Jour6 5000 kms à travers les Balkans

9 Juin 2022 346 kms

Dober Dan tout le monde... ça y est on commence à se familiariser avec le Croate 🤣 mais il est déjà temps de partir! Cette fois on prend la route de la montagne pour rallier Sinj et ensuite passer la frontière avec la Bosnie-Herzégovine. Le passage s'est fait sans encombres. Et voilà, on arrive à notre 4ème pays ! Nous découvrons ces paysages si étonnant. Après plusieurs kilomètres de montée sur une belle route de montagne à ce moment où la route bascule vers la descente tu vois à perte de vue une plaine qui s'ouvre devant tes roues et des montagnes au loin 🤩. Autre chose qui nous a marqué c'est ces centres commerciaux flambant neuf tout juste sorti de terre au milieu de... rien, au mieux de quelques maisons! Nous avions envisagé de nous arrêter près d'un lac à une centaine de kilomètres de Mostar, au final on se sent bien et on décide de continuer jusqu'à Mostar et d'y passer la nuit. Ça y est, nous avons trouvé une belle chambre à la Villa Patria. Et toujours pas de pluie alors qu'elle était annoncée toute la journée ! Il est encore tôt, on décide de visiter Mostar, quelle découverte... La vielle ville est magnifique, les clochers et les minarets dépassant des toits sont réellement surprenant et contrastent avec les bâtiments encore marqués par la guerre. Il est temps de passer à table, pour nous ce sera Nacionalna Plata Za 2 Osobe (légumes farcis et assortiment de viandes grillées), au resto Konoba Taurus sur une jolie terrasse au bord de la rivière, accompagné d'une big 🍺 et de vin blanc. Bonne soirée...

Jours 6 Croatie Bosnie Herzegovine
Données géographiques – 2,5 MB 103 téléchargements

Jour5 5000 kms à travers les Balkans

8 Juin 2022 203 kms

On n'a pas eu les orages annoncés cette nuit, par contre, il est tombé partout autour de nous! Ce matin nous décidons de partir à la découverte des îles Croates malgré le temps menaçant... Nous avons vraiment envie de savoir de quoi sont faites ces îles ! Maintenant on sait... C'est essentiellement des roches très claires. Nous arrivons au village de Dinjiska et apercevons un rideau de pluie accompagné d'éclairs face à nous alors demi-tour, on préfère laisser l'orage derrière nous. On reste mitigé quand à cette découverte, certains endroits comme Nin, le changement de paysage quand on passe le pont en direction de Dinjiska et le bout de l'île à la sortie de Vir valent vraiment le coup d'œil. En revanche, nous trouvons que certains villages sont trop bétonnés et encore en pleine expansion. Il commence à se faire un peu tard, le soleil est venu nous rejoindre, on décide de s'arrêter manger dans un petit resto au bord de plage au menu calamars frits et ćevapi u lepinji. Il nous reste une bonne cinquantaine de kilomètres pour rentrer, un arrêt ravitaillement en fruits et après ce sera baignade et plage, faut pas oublier qu'on est en vacances aussi 😎

Jour 5 Croatie
Données géographiques – 1,7 MB 142 téléchargements

Jour4 5000 kms à travers les Balkans

7 Juin 2022 229 kms

Après 30mn de route en Slovénie, nous arrivons à la frontière avec la Croatie. Premier passage de frontière terrestre, première rencontre avec la police Croate, on doit être des "gens biens" ils nous ont ouvert la barrière 😁. Après quelques kilomètres sur une petite route nous voyons un joli chevreuil en train de brouter paisiblement sur le bord de la route. Arrêt ravitaillement dans un village, ben c'est pas facile le Croate 🤣. Waouh, au passage d'un col la mer est en vue, on ne s'y attendait pas aussi vite. Après quelques kilomètres sur la magnifique route côtière qui doit nous mener à notre destination du jour, on décide de se faire un petit resto les pieds dans l'eau. On est sorti complètement repu avec l'impression d'avoir mangé un cochon entier 😂. On reprend la route du bord de mer et la re waouhhhh, elle est juste merveilleuse, d'un côté la montagne de l'autre la mer avec une vue sur toutes les îles et la route qui serpente sur près de 100 kilomètres. Nous arrivons au bord de mer et décidons de se la jouer grand luxe : ce sera mobil-home ce soir! En fait, c'est plus fonctionnel que ça on a de la lessive à faire et la météo annonce de violents orages cette nuit et demain matin 😫. En attendant pour nous c'est baignade bien méritée et surtout apéro 🍻!
On vous tient au courant...

Jour 4 Slovenie A Croatie
Données géographiques – 1,7 MB 128 téléchargements

Jour3 5000 kms à travers les Balkans

6 Juin 2022 238 kms

Quelle nuit ! ⛈️ un bel orage s'est abattu sur nous, beaucoup d'éclairs et de tonnerre mais peu de pluie. Ce matin il fait grand soleil, 21 degrés et tout est sec!
Départ vers 10h, et avant 11h nous passions la frontière de la Slovénie. Nous avons roulé 238 kilomètres dans les belles montagnes et forêts Slovène à la recherche d'ours, malheureusement ils se sont fait discrets... tant pis ce sera pour demain ou en Roumanie 🤷. La fin de la journée approche, il est temps de s'installer à Bela Krajina au bord de la rivière qui est la frontière naturelle avec la Croatie, la prochaine étape... Bonne soirée à tous, pour nous c'est l'heure de l'apéro 🥂!

J 3
Données géographiques – 1,9 MB 183 téléchargements

Jour2 5000 kms à travers les Balkans

5 Juin 2022 471 kms

Suite à plusieurs personnes qui nous ont données le même conseil, aujourd'hui c'est autoroute pour traverser l'Italie... C'était une journée avec peu d'intérêt, nous avons vu une alternance de lignes droites, de champs, de vignes, d'entreprises et de usines tout le long de 471 kms.
Les plaisirs de la journée se sont réduits à un bon petit resto au Lac de Garde, l'odeur entêtante des tilleuls et une soirée à Aquilea qui réserve des surprises (vestiges antiques) à chaque coin de rue.

4 Juin 2022 330kms

Jour1 5000 kms à travers les Balkans

c'est le départ d'une nouvelle aventure 😃😃😃. On a proposé à quelques amis de se joindre à nous pour ce moment et ils sont une vingtaine à avoir répondu présent. Quel bonheur et surtout un grand merci à vous tous d'avoir partagé ce moment avec nous jusqu'au Col du Petit Saint Bernard. On n'oublie pas de remercier Moto Speeder pour l'accueil de tout ce petit monde ce matin et également La Biererie de Moutiers (Fabrice) pour nous avoir ouvert ses portes, offert le 2ème petit déj et surtout de nous avoir fait découvrir une route splendide. Merci Fabrice d'être "un met local" 😉.

Après encore plein de bisous au Col, nous franchissons, seul, le panneau de l'Italie et continuons notre route en direction de Aoste. Finalement, nous arrivons à Viverone, envie d'une pause apéro et nous posons la tente à Viverone au bord d'un lac, mangeons un plat de poisson et bien entendu une gelato pour finir 🤤! Maintenant c'est dodo, Bonne nuit les amis...

Jour 1 Chambery Col Du Petit Saint Bernard Lac De Viverone
Données géographiques – 2,1 MB 143 téléchargements

5000 kms à travers les Balkans

Départ le 4 Juin 2022

Nous prenons la route pour un voyage dans les Balkans, afin de valider l'ensemble du matériel en conditions réelles. Nous voulons également tester le rythme des étapes que nous nous sommes fixées. Nous partons donc pour un road trip de plus de 5000 kilomètres. Au départ de chez notre partenaire Moto Speeder à Chambéry, nous prendrons la route en direction de l'Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, l'Albanie, la Macédoine du Nord, le Kosovo, la Bulgarie, la Serbie, la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie, l'Autriche, l'Allemagne, le Liechtenstein, la Suisse et retour en Haute-Savoie.